fbpx
qualités-à-avoir-recruteur-Hippolyte

Fidéliser ses collaborateurs actuels et attirer de nouveaux talents est aujourd’hui une priorité pour chaque recruteur. C’est pourquoi, un recruteur doit être à la fois habile en matière de communication et posséder un vaste réseau de connaissances. Il doit également posséder de nombreuses qualités, dont certaines sont moins évidentes que d’autres.

Hippolyte explore avec vous les qualités requises pour être un bon recruteur.

La confiance

En tant que recruteur, votre réseau virtuel et réel doit être composé de nombreuses relations professionnelles fiables. Avoir confiance en vous est l’une des qualités essentielles pour amener à bien un recrutement car vous serez amené à interagir avec différentes personnes. En plus d’avoir confiance en vous, vous devez également apprendre à faire confiance aux candidats que vous aurez en face de vous.

La communication

La base du métier de recruteur est le contact. Vous devez savoir communiquer à la fois physiquement mais aussi par téléphone ou par mail. Maintenez une communication fluide durant l’ensemble du processus de recrutement avec des messages clairs et précis auprès de vos clients et de vos candidats.  Soignez vos échanges que ce soit dans le domaine virtuel ou réel.

L’écoute

Vous devez savoir poser les bonnes questions mais aussi être capable d’écouter les réponses. Ecouter c’est comprendre, c’est aussi développer un climat de confiance et de reconnaissance mutuelle. Il est indispensable d’être à l’écoute de tous vos interlocuteurs afin de savoir exactement ce qu’ils recherchent et ce que vous pouvez leur offrir.

La force de persuasion

Un bon recruteur doit être capable de mettre en avant le poste à pourvoir auprès des candidats potentiels. Autrement dit, votre métier vous demande de remplir une partie du rôle de commercial : leur donner envie de postuler et de rejoindre votre société plutôt qu’un de vos concurrents.

Avoir du flair

Avoir un sens de l’observation aiguisé est essentiel. Un entretien est composé de non-dits, de gestes, d’attitudes et de phrases à interpréter. Certains candidats peuvent vous cacher des informations durant l’entretien. C’est pourquoi, vous devez repérer les signaux d’alertes (regard fuyant, informations imprécises, faible motivation…) et confronter le candidat pour découvrir la vérité.

Avoir de l’empathie

L’empathie ne se résume pas seulement à se mettre à la place du candidat, c’est une attitude globale. Vous devez être capable de trouver les mots justes, comprendre les objectifs de chaque candidat, détendre les candidats stressés et leur montrer que vous êtes là pour les écouter. L’empathie se cache également dans les détails comme le fait de sourire pour mettre en confiance votre interlocuteur.

Être honnête

La tendance est à la proximité, à l’effacement des frontières entre vie professionnelle et vie personnelle, au tutoiement… Cette convivialité ne doit pas vous empêcher d’être honnête avec vos collaborateurs. Vous devez rester ferme sur ce qui vous semble incorrect car cela peut devenir rapidement préjudiciable. Vous devez démystifier l’entretien et savoir rassurer le candidat tout en gardant une distance.

L’adaptabilité

En tant que recruteur, vous êtes amené à recruter pour des métiers divers dont vous n’êtes pas un expert. Vous devez être capable d’adapter votre liste de questions au poste convoité afin d’identifier les forces et les faiblesses des candidats. Avec l’évolution des postes, des missions, des nouveaux intitulés de poste, le recruteur d’aujourd’hui doit savoir s’adapter à n’importe quelle situation.

L’esprit de compétition

Le marché est très compétitif. C’est pourquoi, un bon recruteur doit avoir une nature compétitive afin d’espérer devenir le meilleur et embaucher les personnes les plus adéquates pour les postes à pourvoir.

 

Nombreuses sont les qualités qui définissent un bon recruteur. Certaines d’entres elles se révèlent indispensable au bon déroulement de ses fonctions.