fbpx
cles-management-intergenerationnel-efficace-Hippolyte-RH-Blog

Des baby-boomers aux générations X, Y et Z, ces générations se chevauchent sur le marché du travail. Le management intergénérationnel prend alors tout son sens. Il consiste à faire travailler ensemble des collaborateurs d’âges différents afin d’en tirer le meilleur. Hippolyte RH vous donne quelques conseils pour faire collaborer vos salariés avec des identités différentes.

 

Management intergénérationnel : Commencez par faire une croix sur les préjugés

Les préjugés ont la vie dure dans le monde du travail. Même s’ils comportent parfois une base de vérité, il ne faut pas généraliser un comportement à une catégorie entière de personnes. Il n’existe pas une génération meilleure qu’une autre, chacune à ses caractéristiques, forces et faiblesses. Le management intergénérationnel impose d’avoir un regard sans jugement. Chaque humain a des attentes, des besoins et des désirs différents. Voici quelques tendances de ces générations, à ne pas suivre à la lettre !

Les baby-boomers loyaux (nés entre 1945 et 1960)

Les baby-boomers représentent la plus importante génération d’un point de vue démographique. Ils sont perçus comme des travailleurs loyaux et dévoués à leur emploi. Pour eux, la technologie est un simple outil de productivité et non un outil de connectivité. Ils possèdent un vrai sens du travail et pour eux, le devoir est essentiel. Ils sont peu disposés au changement ou à la réorientation.

La génération X très exigeante (nés entre 1961 et 1979)

Contrairement aux baby-boomers, les membres de la génération X ne sont pas autant attachés à leurs employeurs. Ils recherchent avant tout un emploi qui leur plaît plutôt qu’un employeur qui leur correspond. Leur carrière professionnelle est leur priorité et c’est l’une des clés de leur épanouissement.

La génération Y connectée (nés entre 1980 et 1999)

La génération Y rassemble les jeunes actifs qui ont grandi avec les nouvelles technologies. Ils souhaitent avant tout un travail qui les stimulent, où il est possible d’évoluer et de se former. Ils rejoignent la génération X par diverses facettes, notamment au sujet de l’équilibre professionnel et personnel, jugé comme important. La génération Y est perçue comme plus individualiste et matérialiste que leurs prédécesseurs.

La génération Z ultra connectée (nés entre 2000 et 2010)

Les membres de la génération Z n’ont jamais connu un monde sans Internet. L’écoute, la confiance et la transparence sont les valeurs qu’ils souhaitent retrouver au sein de leur entreprise. Ouverte d’esprit, la génération Z n’a pas peur de s’opposer au changement. Leur travail doit leur apporter du bien-être au quotidien, au risque de les voir partir vers de nouveaux horizons. Dotés d’un fort pouvoir d’influence, ce sont de véritables prescripteurs auprès de leur communauté !

 

Vous disposez désormais de quelques pistes pour mieux cerner vos collaborateurs. Mais, vous devez aller plus loin. Chaque humain est différent et chaque génération doit être managé différemment. Apprenez à connaître chacun de vos collaborateurs pour cerner leurs personnalités. Ainsi, vous serez capables de former des équipes intergénérationnelles performantes.

 

Mélangez les équipes pour créer des teams intergénérationnels

Les meilleures équipes sont celles constituées de personnes avec un parcours, un regard et des compétences différentes. C’est pourquoi, il est important de mélanger vos équipes. Allier l’expérience des seniors avec les compétences des juniors est le meilleur moyen de faire la différence sur un projet. Au moment de former vos équipes, vous avez tout intérêt à mixer les générations. Lorsqu’un collaborateur apportera son expertise, un autre pourra apporter de nouvelles idées innovantes pour mettre en œuvre le projet. En créant des équipes par génération, vous risquez de créer une compétition en interne et de passer à côté des compétences de vos collaborateurs.

 

Créez des espaces de dialogue et de partage entre vos collaborateurs 

Créer un espace où chaque collaborateur peut s’exprimer sur sa vision des choses et sur celle de l’entreprise est nécessaire. En effet, il n’est pas toujours simple de faire cohabiter les différentes générations et de les faire travailler ensemble. Pour que vos collaborateurs puissent s’exprimer librement sans jugement ni conflit, il est important de faire un point sur les règles de conduite dès la constitution de l’équipe. Ainsi, vous assurez une bonne communication et une certaine cohésion d’équipe tout en réduisant les risques de conflits. La vision d’une génération peut en heurter une autre, alors vous devez bien comprendre les enjeux de chaque génération avant de constituer vos groupes.

Profitez de ce mélange intergénérationnel pour mettre en place des systèmes de mentorats. Les baby-boomers et la génération X peuvent donner des conseils, échanger sur leurs bonnes pratiques avec les générations Y et Z. Inversement, les générations Y et Z peuvent accompagner la génération X et les baby-boomers à mieux utiliser les outils technologiques, c’est ce que l’on appelle le mentorat inversé. Apprendre au contact des autres est un véritable moteur pour les salariés.

 

Pour parvenir à une alchimie entre ces générations, chaque collaborateur doit reconnaître et respecter le travail de l’autre. Vous devez être vigilant quant aux besoins de vos collaborateurs pour tirer profil de cette mixité intergénérationnelle.