fbpx
entonnoir-de-recrutement-convertir-candidats-en-talents-Hippolyte-RH-Blog

L’entonnoir de recrutement permet de mesurer le taux de conversion des candidatures à chaque étape du processus de recrutement. Grâce à ce taux de conversion, vous serez capable d’identifier les étapes qui sont sources de performance ou de difficulté. L’objectif étant de passer d’une multitude de potentiels candidats à une poignée de candidats qualifiés. Découvrez dès maintenant dans cet article comment optimiser votre entonnoir de conversion.

 

L’entonnoir de conversion pour anticiper les besoins en candidatures

Un processus de recrutement lambda est constitué de plusieurs étapes qui filtrent les candidatures pertinentes : la diffusion de l’offre, la réception des candidatures, la sélection des candidatures, la préqualification téléphonique, l’entretien physique, le recrutement, la période d’essai… Lors de ces différentes étapes, le nombre de candidatures sélectionnées va diminuer jusqu’à arriver à un nombre restreint de candidats qualifiés. Le taux de conversion désigne la proportion de candidats sélectionnés à la fin de chaque étape par rapport au nombre de candidats total au début de l’étape.

Si sur 100 candidatures reçues, vous décidez d’en contacter 25, votre taux de conversion est de 25%. Et si sur ces 25 candidats, vous en recrutez 2, votre taux de conversion final sera de 2%. Connaître le pourcentage de candidats convertis au cours du processus de recrutement vous permet d’anticiper le nombre de candidatures à générer. Si vous souhaitez recruter quatre développeurs, vous savez grâce aux chiffres cités ci-dessus, que vous devez recevoir en moyenne 200 candidatures pour répondre à votre besoin.

 

L’entonnoir de conversion, révélateur de performance… ou de couacs

1- De la candidature à la présélection

Une fois le besoin en recrutement défini, vous devez obtenir des candidatures qualitatives. Pour un profil donné, essayez différentes méthodes de sourcing : les jobboards, les candidatures spontanées, la cooptation, les cabinets de recrutement… Calculez pour chaque canal de recrutement, votre taux de conversion final et estimez quelle méthode est la plus pertinente. La cooptation est généralement plus efficace que les autres moyens cités ci-dessus. En effet, votre collaborateur vous a recommandé cette connaissance parce qu’il correspondait à vos critères.

2- De la présélection à l’entretien

Pour avoir un bon taux de conversion, choisissez vos méthodes de présélection. Si vous partez sur la présélection vidéo qui permet d’identifier plus qualitativement les candidats, votre taux de conversion pourra augmenter à cette étape du processus. Si au contraire, vous utilisez la présélection téléphonique et que vous constatez un taux de conversion faible, vous devez comprendre pourquoi. Avez-vous suffisamment donné envie aux candidats de vous rejoindre ? Se sont-ils montrés réfractaires après avoir eu davantage d’informations ? Vous devez examiner l’outil le plus adapté grâce à votre taux de conversion.

3- De l’entretien à la proposition d’emploi

À cette étape, le taux de conversion met en avant la qualité de votre processus de présélection. Plus ce dernier est élevé, plus les candidats rencontrés sont pertinents et correspondent à ce que vous recherchez. Si au contraire votre taux de conversion est faible, cela signifie que votre présélection de candidats n’a pas été pertinente. Dans ce cas, assurez-vous que les critères de sélection sont clairs.

4- De la proposition d’emploi au contrat de travail

Les candidats sont aujourd’hui plus enclins à refuser une offre étant donné leurs exigences grandissantes. Assurez-vous que vos attentes respectives concordent. De même, privilégiez un délai de réponse relativement rapide. La signature du contrat de travail ne signifie pas la fin du processus de recrutement. Vous devez soigner l’intégration de vos nouvelles recrues durant leur période d’essai. Si votre taux de conversion chute à ce moment, cela vient probablement de votre processus d’onboarding. Dans ce cas, développez votre marque employeur et votre culture d’entreprise.

 

C’est en comparant votre taux de conversion de candidatures par rapport à un taux moyen ou à celui des années précédentes que vous pourrez déterminer et agir sur les étapes qui posent problème au sein de votre processus de recrutement.