fbpx
le-ghosting-dans-le-recrutement-une-tendance-en-vogue-Hippolyte-RH-Blog

Le phénomène de ghosting existe depuis un moment mais il était jusqu’ici attribué aux sites de rencontres voire aux recruteurs. En effet, beaucoup d’entreprises ne donnent plus signe de vie aux candidats après un entretien. Mais aujourd’hui, cette tendance s’inverse. Les candidats sont de plus en plus à mettre fin au processus d’embauche sans même prévenir les employeurs. Le ghosting est devenu la nouvelle terreur des Ressources Humaines. Hippolyte RH vous aide à faire face à ce phénomène déstabilisant !

 

Se faire ghoster : la roue tourne !

Le ghosting se manifeste lorsqu’un candidat disparaît du processus de recrutement sans donner aucunes nouvelles. Ce phénomène de « candidat fantôme » est fréquent sur le marché du travail notamment dans certains secteurs. Nous pouvons citer le secteur IT où l’offre est supérieure à la demande. Développeur, Data scientist, Chef de projet digital… Nous constatons pour ces profils une pénurie de main d’œuvre, ce qui explique le changement de rapport de force.

Alors qu’avant les employeurs laissaient régulièrement les candidats sans réponse, la balance s’est inversée. Ce sont les candidats qui agissent dorénavant de cette manière. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils souhaitent rejoindre la meilleure entreprise en termes de salaires, d’avantages, de bien-être au travail… Tous secteurs confondus, les candidats sont nombreux à accepter un travail en attendant de trouver mieux ailleurs. Avec un marché dynamique pour les cadres et une forte pénurie de talents sur des profils experts, les candidats ont plus de choix et sont moins fidèles à leur entreprise !

Ainsi, vous êtes confronté à des situations où le candidat ne se présente pas à l’entretien, votre nouvelle recrue ne vient pas le premier jour, les employés s’en vont avant la fin de la période d’essai… Dans cette situation, employeur comme employé perdent du temps dans le processus de recrutement.

 

Évitez le ghosting : mode d’emploi !

Misez tout sur la communication

Pour éviter d’être ghosté, privilégiez la communication avec vos futures recrues. Donnez-leur des nouvelles régulièrement pour qu’ils ne perdent pas patience : CV reçu, candidature examinée…

Soyez rapide et concis

Les candidats compétents trouvent généralement rapidement chaussure à leur pied. Alors, vous devez faire en sorte que votre processus de recrutement soit le plus rapide possible.

Montrez-vous transparent

Si vos candidats n’ont pas de visibilité sur l’avancée du processus de recrutement, ils passeront surement à autre chose. Alors soyez honnête et clair sur les étapes et le temps nécessaire au recrutement.

Proposez-leur un vrai parcours

Donnez à vos candidats un aperçu du futur qui les attend : possibilité d’évolution, montée en responsabilités… Si vous trouvez les bons arguments pour les convaincre, ils réfléchiront à deux fois avant de vous ghoster.

Ouvrez vos champs de recherches

Laissez la porte ouverte aux profils atypiques. Les candidats qui sortent des cases sont généralement moins prisés que les autres, plus patients et disponibles.

Soignez l’onboarding

Une fois le candidat recruté, ce n’est pas gagné. Le phénomène de ghosting peut avoir lieu après la signature du contrat. Alors, soignez l’arrivée de votre collaborateur : présentation de l’équipe, visite des locaux, formations sur les outils internes… Il doit se sentir bien dans votre entreprise.

 

Afin d’éviter de vous faire ghoster, essayez de connaître les éléments qui vont peser sur le choix final de vos candidats. Pour mieux appréhender le ghosting, vous devez identifier à quelle étape du recrutement vous perdez vos candidats. Ainsi, vous pourrez prendre les mesures adéquates.