embaucher-travailleurs-handicapés-plus-value-Hippolyte

D’après la loi n°87-517 du 10 juillet 1987, toute entreprise ayant au moins 20 salariés doit recruter des travailleurs en situation d’handicap à hauteur de 6% de son effectif total. Les entreprises qui ne respectent pas cette obligation doivent s’acquitter d’une contribution à l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (Agefiph). Au-delà de cette contrainte légale, embaucher des travailleurs en situation d’handicap peut représenter une plus-value pour votre entreprise.

Hippolyte vous accompagne dans cette voie et répond aux questions que vous vous posez.

 

Quel poste proposer à une personne en situation d’handicap ?

Tous les postes de travail peuvent être exercés par une personne en situation d’handicap, à quelques petites exceptions. Pour la majorité d’entre nous, le handicap représente une personne en fauteuil roulant, mal entendante ou non-voyante.

En termes d’emploi, le handicap se définit comme la difficulté à effectuer certaines tâches dans un poste et un environnement donné. De ce fait, les personnes atteintes de diabète, de problème cardiaque, de trouble musculosquelettique, d’allergie, d’épilepsie… peuvent être reconnues comme des handicaps.

C’est pourquoi, vous devez en savoir plus sur les compétences de la personne et sur son handicap afin de lui proposer un poste adapté. Les personnes en situation d’handicap représentent des professionnels comme les autres, du moment que leur handicap n’a pas d’incidence sur leur aptitude à exercer ses missions.

Où recruter des candidats en situation d’handicap ?

Diffuser vos offres d’emploi sur des réseaux généralistes comme Pôle Emploi, la Mission Locale, les sites d’emploi… Mais également sur des sites spécialisés comme l’Agefiph, Handicap-job.com, Handicap.fr, Hanploi.com, en indiquant la mention « poste ouvert aux personnes handicapées ». Des structures peuvent vous faciliter l’embauche de travailleurs handicapés. L’Agefiph par exemple met à votre disposition un service de dépôt d’offres et une CVthèque qui est réservé aux entreprises voulant recruter des agents de maîtrise ou des cadres. Cap Emploi quant à lui, vous propose un accompagnement durant toutes les étapes de votre recrutement.

Comment rédiger son offre d’emploi pour une personne en situation d’handicap ?

Détaillez précisément les postes à pourvoir et les tâches qui attendent le candidat. Le fait de détailler vos missions est une manière de dire aux candidats que votre entreprise est handi-accueillante c’est-à-dire qu’elle accepte les travailleurs en situation de handicap. Cela les rassurera sur les aménagements de postes possibles.

Comment dois-je adapter le poste de travail ?

L’adaptation du poste de travail doit être effectuée selon les tâches et le handicap de l’individu. Les équipes de Cap Emploi peuvent vous aider à analyser l’ergonomie du poste de travail et à détecter les gênes que peut rencontrer l’employé handicapé dans l’exercice de son métier. Facilitez le travail de votre collaborateur grâce à l’achat de matériel adapté comme un clavier informatique en braille pour les travailleurs malvoyants. L’organisation du travail peut également être aménagée au niveau de l’amplitude horaire, du temps de pauses, de l’attribution des tâches…

De quelles aides puis-je bénéficier ?

Si vous employez une personne handicapée, vous bénéficierez de nombreux avantages, vous :

  • Ne payerez pas la taxe Agefiph
  • Bénéficierez de nombreuses aides financières de l’Agefiph et de l’État
  • Serez accompagné dans le cadre du dispositif d’emploi accompagné et vous pourrez faire appel au référent emploi accompagné de votre salarié si besoin

Depuis le 23 Avril 2018, l’Agefiph a simplifié ses aides financières afin de mieux répondre aux besoins des personnes handicapées. Elle propose plusieurs aides :

  • L’embauche en contrat d’apprentissage (3 000€ maximum)
  • L’embauche en contrat de professionnalisation (4 000€ maximum)
  • L’accueil, à l’intégration et à l’évolution professionnelle pour un CDI ou un CDD de plus de 6 mois (3 000€ maximum)
  • Ladaptation des situations de travail
  • La recherche de solutions pour le maintien dans l’emploi
  • L’Emploi des Travailleurs Handicapés (AETH)

Quels contrats de travail privilégier ?

Tous les contrats sont mobilisables : le CDD, le CDI, le contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation, le stage, le contrat intérimaire, les contrats aidés de l’Etat (le contrat initiative emploi (CIE), le contrat unique d’insertion (CUI), le contrat d’avenir, le contrat de génération…).

Comment sensibiliser mes équipes ?

La communication et la sensibilisation des équipes de travail sont les clés du recrutement d’un travailleur en situation de handicap.

Sensibiliser vos équipes est essentiel pour réussir votre recrutement :

  • S’il s‘agit de la première personne handicapée que vous embauchez, prévoyez une réunion avec vos équipes pour leur annoncer votre initiative et répondre à leurs questions.
  • Si le handicap n’est pas visible et que votre collaborateur ne souhaite pas que ses collègues le sachent, respectez son choix.
  • Si le handicap est visible, demandez à votre salarié comment souhaite-t-il aborder la question de son handicap au sein de l’entreprise.

 

Recruter des travailleurs handicapés n’est pas une obligation. Mais, une fois l’embauche réalisée, la personne en situation de handicap est un salarié comme les autres. Prenez le temps de l’intégrer. L’intégration est une étape cruciale pour créer du lien et fidéliser votre nouvelle recrue à votre culture d’entreprise.