fbpx
réduire-turn-over-trop-élevé-Hippolyte-RH

Les entreprises doivent faire face à un problème majeur : fidéliser leurs talents. Face aux attentes des salariés qui évoluent, les Ressources Humaines doivent s’adapter afin de ne pas avoir un taux de turn-over trop élevé. Hippolyte vous en dit plus sur le turn-over !

Le turn-over : un élément positif ou négatif dans le développement d’une entreprise ?

Qu’est-ce que le turn-over ?

Le turn-over représente la rotation du personnel et permet de mesurer les mouvements d’entrées et de sorties des salariés de votre entreprise sur une période donnée. C’est un indicateur d’état de santé global de votre entreprise.

Il est exprimé en pourcentage et réalisé à partir du rapport entre le nombre de salariés recrutés et ceux ayant quitté l’entreprise au cours d’une période donnée ainsi que le nombre total de salariés présents dans l’entreprise en début de période.

 

Quelles sont les causes du turn-over ?

Le turn-over peut être positif pour une entreprise car il permet d’apporter de nouvelles connaissances, de nouveaux collaborateurs motivés… Mais quand celui-ci est trop important, il induit une perte de productivité pour l’entreprise. Il met en lumière un malaise social à résoudre : conditions de travail difficiles, manque de perspectives d’évolution, manque d’attractivité de l’entreprise, une mauvaise gestion des carrières, une absence de promotion…

 

Quel est le coût d’un turn-over ?

Le turn-over a un coût élevé pour les entreprises. Pour pallier les frais liés aux départs et ceux nécessaires à de nouvelles embauches, elles doivent prévoir un budget conséquent. En effet, le départ d’un salarié engendre des coûts : indemnités de départ, primes… Mais il engendre également des coûts de recrutement et de formation des nouveaux salariés.

En plus d’impacter financièrement votre entreprise, le turn-over affecte également le moral de vos salariés suite aux départs de leurs collègues. Ils doivent recréer un climat de confiance avec eux et faire preuve de patience pour les former.

Comment diminuer son taux de turn-over ?

Il existe deux types de départs. Les départs…

  • Involontaires : licenciement, maladie, réorganisation interne…
  • Volontaires : qui se divisent en deux catégories
  • Fonctionnels : retraite, départ personnel
  • Dysfonctionnels : dû au mécontentement d’un salarié

Ce sont sur les départs dysfonctionnels qu’il faut se concentrer pour réduire le taux de turn-over. Voici quelques pistes.

1- Effectuez un recrutement efficace et de qualité

Bien recruter est le premier point essentiel pour réduire le niveau de turn-over de votre entreprise. Vous devez prendre le temps de bien choisir vos futurs collaborateurs. Présentez-leur en toute transparence les avantages et les contraintes de leurs postes puis analysez l’adéquation de leurs compétences et de leurs valeurs avec votre entreprise.

Si vos collaborateurs se rendent compte que leurs postes ne correspondent pas à ce que vous leur promettiez, ils quitteront votre entreprise. Vous aurez alors perdu du temps, de l’argent et transmis une image négative de votre entreprise. Misez plutôt sur la sincérité et l’honnêteté.

2- Intégrez vos collaborateurs

L’intégration est le deuxième point important. Vous devez vous assurer que vos collaborateurs se retrouvent dans ce que vous leur aviez vanté en entretien. N’hésitez pas à leur donner des feedbacks pour les accompagner et les rassurer sur ce que vous attendez d’eux. Plus vos collaborateurs seront intégrés, plus ils comprendront ce que vous attendez d’eux et mieux ils répondront à vos attentes.

3- Formez vos salariés

La formation est un enjeu majeur pour agir sur le turn-over. En proposant à vos collaborateurs une formation, vous leur montrez qu’ils comptent pour vous. Cela vous permet en plus, d’instaurer une relation de confiance, de montrer que vous tenez vos engagements et que vous souhaitez développez leurs compétences.

4- Mettez en place un cadre de travail épanouissant

Investir dans le confort de vos salariés, c’est leur montrer qu’ils ont de l’importance pour vous. Privilégiez un environnement de travail agréable, des espaces de coworking, la possibilité de télétravailler, des horaires flexibles… Cela vous permettra de fidéliser vos collaborateurs.

5- Communiquez sur les perspectives d’évolutions

Une des raisons principales du turn-over est l’absence de perspectives d’évolutions. Vous devez proposer des perspectives de promotions en interne ou permettre la mobilité géographique. En leur confiant plus de responsabilités, ils se sentiront plus importants pour votre entreprise.

6- Soyez reconnaissant

Montrez-vous reconnaissant envers vos salariés. Si lorsque vos collaborateurs commettent une erreur, vous les réprimandez, vous devez également les féliciter lorsqu’ils atteignent leurs objectifs. Des petites phrases simples peuvent suffire à redonner confiance à vos salariés : bien joué, félicitations, bravo…

7- Privilégiez une organisation participative

Donnez à vos collaborateurs la possibilité de donner leurs avis sur le développement d’un nouveau produit, d’un nouveau marché… En associant vos collaborateurs à l’avenir de votre entreprise, vous les impliquez dans la réussite de cette dernière et vous construisez une culture d’entreprise solide.

 

À vous de jongler entre les différentes solutions possibles pour fidéliser vos talents et réduire votre taux de turn-over.