fbpx
optimiser-management-VERSION2-Hippolyte-RH-Blog

Réinstaurer un dialogue constructif entre les salariés et leur direction, gérer les tensions au sein des équipes, mieux former les collaborateurs et améliorer leur bien-être au quotidien… Nombre d’entreprises se cassent les dents en voulant s’attaquer à leur management. Sujet épineux s’il en est, l’optimisation d’un management parfois sclérosé jusqu’à la moelle peut nécessiter l’intervention d’un regard extérieur et expérimenté, insensible aux affects et à la culture d’entreprise dans laquelle baignent les ressources internes. Ce sujet vous est proposé par Managers en Mission, réseau de managers de transition.

 

Un management de transition au cœur du changement

Toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille, doivent tôt ou tard faire face à des problématiques liées à leur management. Si le sujet est pris au sérieux et traité avant le déclenchement de la véritable crise, l’entreprise peut généralement s’en sortir la tête haute et même en profiter pour en tirer un avantage stratégique sur ses concurrents.

En revanche, si la direction peine à trouver une réponse adéquate aux problèmes soulevés par ses collaborateurs ou qu’elle laisse sciemment la situation s’envenimer jusqu’au point de rupture, elle aura alors beaucoup à perdre ; à commencer par la confiance de ses salariés et celle de ses clients.

Il est donc essentiel de considérer la question de l’optimisation du management avec toute l’importance qu’elle mérite. Ce qui implique potentiellement de confier ce vaste chantier à une ressource expérimentée. Considéré comme un véritable « médecin-urgentiste » capable d’intervenir dans les situations les plus délicates, le manager de transition est en mesure d’identifier précisément les axes d’amélioration des organisations dans lesquelles il est amené à intervenir, de renforcer la cohésion de leurs équipes ou encore de motiver leurs collaborateurs en les aidant à trouver du sens à leur travail.

 

Une méthodologie parfaitement huilée

La réputation qu’est parvenue à se forger le manager de transition auprès des entreprises et des grands groupes repose en grande partie sur la méthodologie qu’il maitrise sur le bout des doigts. Outre cette méthodologie largement éprouvée, le manager de transition a tout un panel d’outils à sa disposition. Ces derniers lui permettent d’accélérer ses recherches, favoriser la prise de décision ou suivre la mise en place des actions : diagramme d’Ishikawa, brainstorming, cycle PDCA, tableaux de bord avec KPIs…

Diagnostiquer

Dans un premier temps, le manager va poser un diagnostic sur la situation. Cette première étape indispensable consiste principalement à récolter des informations utiles à la prise de décision. Elle peut par exemple impliquer des entrevues avec les collaborateurs concernés par la problématique. Le but étant ici de comprendre précisément comment fonctionne l’entreprise, quels sont les points de tension et les dysfonctionnements éventuels sur le plan managérial.

Planifier

C’est sur cette base que va reposer la stratégie définie par le manager de transition pour optimiser le processus de management de son client. Le plan d’action déterminé peut éventuellement impliquer des changements assez drastiques. C’est là qu’intervient le savoir-faire de cet expert en management. Ce dernier doit faire preuve de pédagogie face à des salariés parfois effrayés à l’idée de perdre leurs repères.

Suivre et ajuster

Une fois les différentes actions clairement définies, l’expert en management s’assure alors que le déploiement de la stratégie se déroule comme prévu et que les objectifs définis en amont ont été atteints. À ce stade du processus, il peut par ailleurs être amené à effectuer des actions correctives ou des réajustements.

Enraciner

Le management de transition s’inscrit dans la durée. Pour que l’entreprise puisse profiter durablement des changements apportés à son management, le manager de transition a un rôle important. Il fait infuser les nouvelles pratiques mises en place dans la culture de l’organisation à tous les niveaux hiérarchiques. C’est là que réside la principale différence entre un management du changement réellement pérenne. Contrairement à une série de décisions peu efficaces prises dans la précipitation.

 

Où trouver un manager de transition de confiance ?

Le management de transition est une discipline de haut vol. Il nécessite à la fois une solide expérience dans le domaine du management et un certain nombre de qualités rares. Comme un leadership naturel, un vrai sens de l’écoule et une grande réactivité. Mais aussi une bonne dose de sang-froid et une authentique appétence pour le challenge.

En somme, tout le monde ne peut pas redéfinir de fond en comble le management d’une organisation en difficulté. D’où l’intérêt de faire preuve de beaucoup de prudence. L’erreur de casting est en effet difficilement permise. Surtout dans un contexte tendu comme peut l’être une démobilisation générale des salariés ou une rupture totale du dialogue social.

En d’autres termes, le manager de transition doit obligatoirement être reconnu par ses pairs. Notamment pour sa capacité à apporter des solutions pertinentes, efficaces et durables à ses clients. L’idéal étant évidemment de faire appel à une structure bien établie. Cette dernière doit être en mesure de se porter garante du sérieux et des aptitudes des managers de transition.