ARTICLE

Recrutement de saisonniers : 5 conseils pour ne pas passer à côté de sa saison !

15/09/2022

La pandémie a miné le moral des saisonniers. La question du recrutement n’a jamais été aussi préoccupante. L’offre d’emploi reste supérieure à la demande. Bon nombre de secteurs comme ceux de l’hôtellerie et la restauration, la santé, les services à la personne, l’agriculture… sont boudés par les étudiants et jeunes travailleurs. Pourtant réputés plus flexibles, ils ne souhaitent plus s’orienter vers ces métiers, même le temps d’une saison. Alors comment séduire, recruter et fidéliser ces saisonniers ?

 

1. Soigner sa marque employeur

La marque employeur joue un rôle fondamental dans le recrutement de vos futurs saisonniers. Les générations Y et Z éprouvent le besoin d’évoluer dans un environnement de travail qui leur ressemble et avec lequel elles partagent des valeurs communes. Les engagements RSE sont un facteur d’attractivité de talents. Diversité, inclusion ou environnement… ces actions permettent de renforcer le sentiment d’appartenance de vos futurs collaborateurs.

Des collaborateurs bien dans leur job seront les meilleurs ambassadeurs de votre entreprise. Impliquez vos salariés et proposez-leur de partager sur les réseaux sociaux leur expérience au sein de l’entreprise, de participer à des challenges collectifs mais aussi de diffuser vos offres d’emploi. Ainsi vous favorisez leur engagement et la cooptation !

Gardez en tête que 83% des salariés engagés dans une initiative de leur entreprise recommanderaient leur employeur. *

Enfin, pour séduire les jeunes talents, ne négligez pas la communication sur les réseaux sociaux et partagez votre actualité avec le ton et le message adaptés à chaque réseau.

* Korn Ferry, étude sur l’engagement des employés, 2018.

 

2. Anticiper son recrutement

Pour vous assurer de démarrer la saison sereinement et avec toutes les compétences requises, pensez à anticiper les recrutements de vos saisonniers. Bien souvent tout se joue plusieurs mois en amont ! En tout premier lieu, il est important de bien identifier ses besoins en main d’œuvre tant sur la quantité que sur les compétences recherchées.

Il vous faut rédiger la ou les fiches de poste (poste, type de contrat, salaire et avantages…).

Une fois cette étape passée et les besoins définis, le recrutement de saisonniers passe par la rédaction et la diffusion des offres d’emploi.

Là encore, pour vous démarquer, n’hésitez pas à faire preuve d’originalité. Bien souvent, les emplois saisonniers s’adressent aux jeunes générations. N’hésitez donc pas à utiliser des emojis, des gifs, des vidéos ou photos. Adaptez votre discours en employant un ton humoristique ou en faisant écho à des références culturelles (séries, musiques…).

N'oubliez pas l’essentiel : votre offre doit réussir à transmettre vos valeurs et la culture de votre entreprise.

 

3. Miser sur le digital

Face au manque de main d’œuvre pénalisant les activités saisonnières, les entreprises testent des techniques de recrutement innovantes.

Penser au recrutement sur les réseaux sociaux vous permet de cibler les jeunes générations et donc de potentiels saisonniers, mais aussi de vous assurer un important volume de candidatures. Aujourd’hui les entreprises n’hésitent plus à diffuser leurs offres d’emploi sur Instagram, TikTok, Spotify et autres réseaux sociaux avec vidéos et visuels attractifs à l'appui.

Pour être visible, n’oubliez pas de diffuser votre offre d’emploi sur les traditionnels jobboards mais aussi auprès des associations étudiantes, du CROUS, de la mission locale et de la mairie.

 

4. Fidéliser les saisonniers

Fidéliser ses effectifs permet de faire des économies et de gagner en productivité pour les saisons à venir avec des équipes qui auront déjà été formées. Ce sont aussi des saisonniers expérimentés qui viendront en appui dans l’intégration et la formation des nouveaux candidats.

La fidélisation d’un saisonnier qualifié vous fera gagner en temps et productivité.

Mais concrètement comment faire pour retenir ses talents ?

Désormais les candidats sont plus soucieux de leurs conditions de travail. Les saisonniers, souvent recrutés pour des travaux réputés pénibles, ne font pas exception. S’il y a un point sur lequel vous devez faire des efforts c’est celui-ci pour permettre à vos nouvelles recrues de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Offrez-leur des avantages comme des jours et week-ends non travaillés, un logement, un salaire valorisé, un accueil chaleureux et bienveillant…

Certains employeurs vont jusqu’à mettre en place une prime de fidélité.

 

5. Travailler les relations avec les écoles formatrices

Les écoles formatrices sont des viviers de futurs talents, être en contact avec celles-ci assure la découverte de candidats et potentiels saisonniers motivés qui seront prêts à s’investir pleinement dans le projet de votre entreprise.

Lors des saisons d’été et d’hiver, nombreux sont les étudiants à rechercher des stages ou formations. Une main d’œuvre non négligeable.