ARTICLE

Comment bien choisir son ATS ?

17/10/2022

La grande majorité des recruteurs (86%) qui utilise un ATS (Applicant Tracking System) affirme que la technologie a rendu leurs recrutements plus efficaces et 79% d’entre eux constatent une amélioration significative du temps nécessaire pour pourvoir les postes.* Ces logiciels de gestion des recrutements, qui permettent assurément aux entreprises d’optimiser leurs processus et d’en finir avec les tâches chronophages, sont devenus incontournables.

Oui mais les offres disponibles sur le marché sont nombreuses et il est parfois compliqué de s’y retrouver. Avant de faire un choix il est nécessaire de se poser les bonnes questions pour trouver l’ATS qui correspondra à vos besoins et répondra à vos problématiques et celles de toutes les parties prenantes dans le processus de recrutement.

 

1. Je m’interroge sur mes besoins

En matière de recrutement, chaque entreprise a ses propres besoins mais aussi ses propres méthodes d’où l’importance de se poser les bonnes questions. Est-ce que je souhaite améliorer mon processus de recrutement ? Centraliser l’ensemble des informations ? Me délester des tâches chronophages pour optimiser mes recrutements ? Améliorer l’expérience candidat (marque employeur) ? Ou encore obtenir un tracking des performances (statistiques) pour optimiser mes campagnes ?

En fonction des réponses à ces questions vous aurez la possibilité de vous orienter soit vers un ATS « pure player » exclusivement dédié à la gestion des candidatures et des recrutements, soit vers un SIRH « Système d’Information de gestion des Ressources Humaines », solution plus globale intégrant différents modules. Un SIRH est un outil complet qui accompagne les équipes RH, entre autres, sur les questions administratives (congés, contrats, formations…).

 

2. J’évalue mon volume de recrutement

Chaque entreprise est différente et les volumes de recrutement varient d’une entité à une autre. Alors que certains ne recrutent que deux personnes dans le mois, d’autres recrutent une centaine de talents sur la même période. Il est important de bien prendre en compte ces spécificités avant de faire votre choix.

Si vous avez de grands volumes de recrutements il faudra davantage vous orienter vers un ATS avec les fonctionnalités suivantes :

  • Un parser de CV qui permet le stockage et l’analyse automatisée des données du CV. Une fonctionnalité qui fait gagner un temps précieux aux recruteurs.
  • Une brique « site carrière » : 64% des candidats se renseignent sur le site de l’entreprise avant de postuler. Avoir une page dédiée au recrutement sur votre site permet de mettre en avant les avantages à travailler dans votre entreprise mais également de cibler les candidats passifs. Ici on travaille la marque employeur.  
  • Un chatbot ou « agent conversationnel » permet une interaction rapide entre le candidat et l’entreprise. On mise sur l’expérience candidat.

En résumé, les ATS vous permettent de mieux gérer vos candidatures et de piloter plus facilement vos campagnes de recrutement. Au-delà de votre volume de recrutement, analysez le nombre de candidatures en moyenne par offre et le profil des candidats recrutés (compétences, métiers…). 

 

3. Je fais le point sur les utilisateurs

Avec une interface unique, l’ATS encourage le recrutement collaboratif. Les managers pourront participer au processus de recrutement. Ainsi cela permettra aux équipes opérationnelles de faire part de leurs besoins en matière de recrutement. L’outil permettra de faciliter les échanges. Néanmoins bien souvent les managers ne disposent pas des mêmes droits d’accès que les équipes RH.

Notre conseil : évaluez en amont le nombre de personnes qui auront accès à l’outil cela vous permettra également d’estimer votre budget, les accès n’étant pas toujours illimités.

 

4. Je me penche sur mon budget

Les prix des ATS peuvent varier d’un outil à l’autre. Avant d’effectuer un benchmark réfléchissez au budget que vous pensez pouvoir y allouer cela vous permettra de faire un premier tri des outils existants sur le marché et d’écarter les solutions plus coûteuses.

Si vous souhaitez une visibilité et un modèle récurrent, optez pour le paiement en fonction du nombre d’utilisateurs ayant accès à la plateforme. Il faut compter environ entre 60 et 100 euros par mois / utilisateur.

Vous êtes une petite entreprise faites le choix d’un modèle adapté qui vous permet de payer pour chaque employé que vous avez dans l’entreprise. Ces ATS proposent des prix dégressifs environ 5 à 12 euros / mois / employés.

Certains ATS, quant à eux, proposent de payer aux nombres de candidats (entre 10 et 20 centimes / candidats), ce qui peut s’avérer vite très onéreux si vous avez de grands volumes. Dans ce cas vous pourrez faire le choix d’un modèle plus adapté en payant pour chaque offre ouverte (entre 5 et 20 euros). 

Enfin, certains ATS proposent un abonnement fixe chaque mois. Il faudra compter 200 euros (hors frais de mise en service) et vous devrez payer davantage pour bénéficier d’un plus grand nombre de fonctionnalités.

 

Étude CareerBuilder – 2021

Par Jérémy Ozenne, Alliances & Partnership Manager pour Hippolyterh