fbpx
5-erreurs-refuser-candidature-Hippolyte-RH-Blog

Il peut paraître difficile pour un recruteur de donner une réponse négative à un candidat. Tout candidat est un prescripteur potentiel, alors prenez soin d’eux et ne les décevez pas ! Hippolyte RH vous livre 5 erreurs à ne pas commettre lors d’un refus de candidature !

 

Ne pas donner de réponse

Si le processus de recrutement est désagréable, que les dossiers s’accumulent, que vos entrevues n’en finissent plus… Vous devez tout de même apporter une réponse à vos candidats. C’est une façon de les informer de votre décision et de clarifier la situation. Bannissez les réponses impersonnelles et vides de sens, privilégiez une réponse personnalisée pour chacun des candidats.

 

Ne pas remercier le candidat

La première chose à faire en cas de refus est de remercier sincèrement le candidat pour la simple et bonne raison qu’il a fait l’effort de s’intéresser à votre entreprise, de vous adresser sa candidature, de préparer son entretien d’embauche… Le remercier pour le temps qu’il vous a accordé est une forme de politesse qui devrait être monnaie courante aujourd’hui. Au lieu de dire « Merci pour votre candidature pour le poste de [POSTE] », privilégiez « Nous vous remercions sincèrement d’avoir postulé dans notre entreprise et de nous avoir accordé de votre temps. Nous savons que beaucoup d’entreprises recrutent dans notre secteur, votre choix nous a donc fait grand plaisir ».

 

Ne pas lui expliquer ce qui a posé problème

Il peut être difficile pour un candidat d’encaisser un refus sans avoir un minimum d’explication. De nombreux candidats se retrouvent frustrés et découragés de recevoir des messages standards. Bannissez « Malgré toutes les qualités que présentent votre candidature, nous ne pouvons donner suite à votre candidature ». Ce message est le meilleur moyen pour donner une mauvaise image de votre entreprise. Vous devez vous mouiller en expliquant au candidat ce qui ne va pas. Si vous avez choisi une personne plus expérimentée, expliquez-lui en quoi cette personne était plus qualifiée. Si vous pensez que le candidat serait plus à l’aise sur un autre poste, faites-lui savoir. En prenant le temps d’expliquer au candidat les raisons de votre refus, vous travaillerez votre marque employeur et vous transmettrez une image positive de votre entreprise. Par exemple « Nous recherchons un profil plus expérimenté pour le poste de Business Developer. Aux vues de vos expériences passées en tant qu’Account Manager, nous pensons que vous seriez plus à l’aise pour ce poste. En effet, vous excellez dans la gestion et le suivi de comptes. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas retenir votre candidature pour le poste de Business Developer ».

 

Ne pas insister sur les points forts du candidat

Pour redonner confiance au candidat, n’hésitez-pas à lui glisser quelques compliments sincères. Vous avez vu votre candidat en entretien, vous avez échangé avec lui pendant un long moment, vous devez donc être capable de tirer quelques qualités de sa personnalité. Bannissez les compliments génériques susceptibles de convenir à tout le monde. Vous devez trouver quelque chose de spécifique à dire à chacun de vos candidats. Par exemple « Toute notre équipe a été impressionné par votre capacité à décrocher de nouveaux contrats rapidement. Doubler le chiffre d’affaire de votre précédent employeur n’a pas dû être facile ».

Si le candidat vous a réellement plu n’hésitez pas à lui faire comprendre : « Nous n’excluons pas une collaboration dans le futur. Nous trouvons votre profil intéressant et gardons votre dossier au cas où une place se libérerait à l’avenir. Nous serions ravis de recevoir à nouveau votre candidature pour un poste similaire à celui d’Account Manager ».

 

Ne pas se soucier du délai de réponse

Il n’est pas acceptable de donner une réponse aux candidats plusieurs semaines après leurs candidatures. Il est incorrect de ne pas leur donner de réponse du tout. Le délai de réponse peut varier d’un secteur à l’autre, mais une réponse doit être envoyée deux à trois semaines après l’entretien d’embauche. Si vous avez besoin d’un délai supplémentaire, prévenez dans ce cas le candidat à la fin de l’entretien d’embauche pour lui expliquer que votre processus de recrutement va prendre plus de temps que prévu.

 

À partir du moment où vous avez établi un contact personnel avec votre candidat, que vous avez appris à le connaître, vous devez vous préoccuper de lui. Certes, personnaliser chacune de vos réponses prendra du temps, mais cette étape est nécessaire aussi bien pour le candidat que pour vous. Ainsi, vous vous démarquerez de la concurrence grâce à votre honnêteté et vous travaillerez votre marque employeur.